OPERA: Menotti, un compositeur du XXème siècle

menotti

Menotti, d’après Musicologie.org

Découvrir Gian Carlo MENOTTI :

  • Une biographie  de Menotti , pour comprendre son parcours atypique, ses influences variées, son originalité en tant que compositeur mais aussi librettiste.

Ecouter :

Amélia va au bal (opéra bouffe en 1 acte créé à Philadelphie en 1937 ) : c’est un vaudeville à l’italienne. Amélia s’apprête à aller au bal quand son mari débarque, l’accusant d’avoir un amant. La fin de l’histoire n’est pas celle que l’on attendait …

  • extrait Vola intanto par Marguerita Carosio en 1954. Chanté comme un grand air d’opéra (pastiche de  Vissi d’arte  de Puccini dans la Tosca ?) avec une grande tessiture pour la soprano, des sons tenus ou filés dans les aigus, des crescendos à l’italienne .
  • extrait du final
  • de 0′ à 2’50: c’est le moment où le mari a été assommé, et dont on ne sait s’il est encore vivant. Amélia crie au secours, et l’orchestre l’accompagne dans un long crescendo instrumental avec une écriture en imitation entre les cuivres et les cordes, une accélération et une agitation avec de plus en plus de monde qui arrive sur scène. La musique un peu décalée, exagérée, ajoute au comique de situation . On n’y croit pas un instant , on se retrouve projeté dans une ambiance de film.
  • de 12’ à 13’23 : le policier qui va régler toute l’affaire est accompagné par les cuivres (musique militaire) puis un chœur final chante en imitation un air solennel puis plus enlevé et dansant , pendant qu’Amélia s’en va au bal aux bras … du policier !!
  • Le Téléphone ou l’amour à trois :le titre  symbolise à souhait la place qu’il prend dans la vie de l’héroïne. Le pauvre amoureux qui veut demander sa belle en mariage n’a plus qu’à tourner en rond, n’étant plus le centre d’intérêt de son aimée. Au final – l’ouvrage portant comme sous-titre l’amour à trois –, c’est par l’entremise du « monstre à deux têtes » que Ben demandera à Lucy de bien vouloir l’épouser…
  • Une version « moderne « de l’opéra ,où chacun s’y retrouvera dans sa  relation  plus ou moins « addict « avec son téléphone … À écouter, l’extrait de 4’06 à 8’05 « Hello, hello « , un condensé du style musical concis, rythmé et comique de Menotti, si proche des comédies musicales .

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s